NOS MUSICIENS

Le Trio Toucher

rond%20hototogisu_edited.png
Rémy Reiri Hiromi photo (4).jpg
Hiromi.jpg

Hiromi MAEKAWA est née à Tokyo. Elle commence le piano à l'âge de 4 ans.

Elle sort lauréate à l'unanimité et avec les félicitations du Jury avec pour spécialité le chant l'opéra lyrique de l’université “Toho Gakuen University” de Tokyo, et se perfectionne ensuite à la ”Scuola Internazionale Musicale di Milano” de Milan. Elle a obtenu en 2007 le prix « Montecitorio » décerné par l’Ordre des Chevaliers de Malte, à Rome.

Elle commence sa carrière de chanteuse à l'âge de 13 ans, en tant que soliste au sein de la chorale de la chaîne de télévision nationale japonaise NHK, avec laquelle elle effectue trois tournées en Russie et Europe. Durant cette même période et ce pendant deux ans, elle est sélectionnée pour être chanteuse et présentatrice dans une émission dédiée à l’éducation de la jeunesse sur la chaîne japonaise NHK.

En 2008 est sorti son album « Zawawa » qui a servi de musique pour le générique de fin du film japonais « Beauties à la carte » (filmé en première mondiale avec la technique 8K de la NHK), film qui a été sélectionné au Festival de Cannes.

Elle reçoit en 2017 le Prix Relations Italie-Japon lors de la 23ème édition du prestigieux Premio Penisola Sorrentina pour avoir traduit et présenté au Japon et en Italie tout un ensemble de chanson italienne des années 60 et 70 (de Gino Paoli à Mina, de Luigi Tenco à Domenico Modugno, ainsi que Gigliola Cinquetti) en collaboration avec le musicien de jazz italien Danilo Rea.

En 2017, elle a participé à 3 émissions du programme italien « Edicola Fiore » présenté par Fiorello de la chaîne italienne Sky. Elle a été invitée à chanter sur la chaîne italienne RAI Radio 2, ainsi qu’à participer à l’émission populaire de la RAI 2 « I Fatti Vostri » disponible ensuite sur le programme « Blob » de la Rai 3.

Elle donne également régulièrement de nombreux concerts de musique d’opéra lyrique et religieuse en Italie principalement.

En parallèle de son activité de concertiste, elle mène une activité d’enseignement, et a été en particulier professeur de chant et de chorale au conservatoire de Bracciano (Italie) de 2012 à 2015.

Elle a commencé depuis 2019 une carrière d’actrice dans le rôle de Yoko dans la série télévisée de la chaîne italienne RAI 2 « Volevo fare la rockstar ».

Reiri.jpg

Reiri Tanigushi Letourmy commence le piano à 3 ans à Niigata au Japon, à l’école YAMAHA. Elle apprend en parallèle la composition et joue très jeune ses propres compositions et arrangements en concert. Elle obtient en 1983, à l’âge de 11 ans, la médaille d’argent du concours national

« PITINA Young Pianist » et, en 1992, le grand prix de musique de la région de Niigata. Elle poursuit sa formation à l’université de la musique de Kunitachi de Tokyo d’où elle sort lauréate 1998.

Elle choisit alors de venir se perfectionner à Paris dans la classe de Madame Bonjean à l’Ecole Normale de musique Alfred Cortot où elle obtient dès la première année, en 1999, son diplôme supérieur de concertiste.

Son activité de concertiste qu’elle a commencé dès l'âge de 7 ans se partage entre le Japon, où son interprétation du 2ème concerto de Camille Saint-Saëns avec l’orchestre de chambre de Niigata a été vivement saluée, et la France et l’Italie, où elle se produit régulièrement en tant que soliste ou en récital avec d’autre instruments.

Elle a été invitée à Rome au centre culturel de l’ambassade d’Égypte, au palazzo Barberini, à l’université Valdese, au prestigieux « Circolo della Caccia » de Rome, à Marlow en Angleterre (dans le cadre du jumelage de cette ville avec la ville de Marly-le-Roi), à Paris à la salle du « Triton », au « Musée français de la carte à jouer », à la « Maison de la musique de Nanterre » etc…

Citons, parmi ses derniers concerts, une tournée de plus de 10 concerts de musique de chambre (plusieurs fois au Japon et au Maroc) et son interprétation de « Wedding Cake » et du « Carnaval des animaux » de Camille Saint-Saëns avec l’orchestre de Marly-le-Roi.

Elle a sortie de deux disques,

« …d’Orient en Occident… »

Jacques Riou (flûte et composition), Reiri TANIGUCHI-LETOURMY (piano)

« Hyakunin isshu » le groupe TOUCHER

Hiromi (chant), Rémy Souvay (guitare, composition, arrangement), Reiri TANIGUCHI-LETOURMY (piano, arrangement)

Elle mène en parallèle, une activité d’enseignement depuis 2006, en tant que professeur de piano et de musique de chambre au conservatoire de Marly-le-Roi.

Rémy.jpg

Rémy Souvay débute l'apprentissage de la guitare dans la classe d'Albert Lahiani (lequel développa le jeu en picking notamment au sein d'un trio avec le guitariste Marcel Dadi et la technique de la guitare classique, auprès de guitaristes tels que Roland Dyens ou Alberto Ponce). Il suit également les classes d'écriture et d'harmonie aux conservatoires de St Germain-en Laye et de Gennevilliers.

Il obtient en 2004 un premier prix (médaille d’or) en guitare classique, ainsi qu'en musique de chambre, et un prix de perfectionnement en 2006.

Après divers récitals (essentiellement autour de Villa-Lobos, Baden Powell, Roland Dyens...) et projets de chansons en tant qu'auteur-compositeur-interprète, il commence à composer en 2007 pour des courts-métrages et documentaires, dont deux seront primés au FIGRA (festival international du grand reportage d'actualité) du Touquet. Suivront des concerts en musiques actuelles (rock indépendant francophone) dans des salles telles que Le Cabaret Sauvage, La Machine du Moulin Rouge, La Dame de Canton, l'OPA...

En 2014, il est arrangeur et compositeur sur des poèmes de François Cheng, l'album sortira aux éditions Eponyme/Harmonia Mundi.

Sa rencontre en 2004 avec la pianiste Megumi Aïba, puis avec la chanteuse lyrique Mieko Kamiya, lui fera découvrir la culture japonaise. Epris de littérature, il découvre les écrivains Kawabata, Abé Kobo, Osamu Dazaï...

Percevant une sensibilité commune aux deux pays, il projette l'adaptation des Hyakunin Isshu (anthologie traditionnelle et très populaire au Japon de poèmes japonais très courts) par le biais de micro-pièces, cherchant à promouvoir ce pont esthétique entre les cultures japonaise et européenne, ayant pour objectif de revenir à un dialogue naturel entre les musiques populaire et savante, dont tout-un-chacun pourrait fredonner les mélodies.

Il est également professeur de guitare au conservatoire de Marly-le-Roi.

Avec la pianiste Reiri Taniguchi-Letourmy, ils travaillent sur la formation peu courante piano-guitare, et sur les sonorités, par le biais par exemple de techniques et accordages particuliers de la guitare.

LEURS ALBUMS

CD photo Hyakunin (4).jpeg

EXTRAITS MUSICAUX

Le Trio Toucher

EXTRAIT CONCERT 

Si ce n'est pas un rêve
Dans seulement un jour
Je serai de retour
Où la lune se lève

  • Facebook